Qui sommes-nous ?

 

Notre Fondateur :

le Père Emmanuel d'Alzon

Né en 1810 dans les Cévennes, Emmanuel d’Alzon tient de son terreau natal et de sa famille le tempérament trempé qui en fera un ardent défenseur des grandes causes, celles de Dieu et de l’Homme.

Après une solide éducation à Paris (1828-1830), Emmanuel hésite : sera-t-il militaire ou magistrat ? En mars 1832, son choix est fait : il sera prêtre, ce qui signifie pour lui s’engager et agir pour transformer la société. Il entre alors au séminaire de Montpellier, puis poursuit à Rome ses études de théologie. C’est là qu’il est ordonné prêtre, le lendemain de Noël 1834.

A Noël 1850 avec une poignée d’hommes, il prononce des vœux dans une vie fraternelle au collège de l’Assomption de Nîmes, fondée sur la Règle de Saint Augustin – d’où le nom d’Augustins de l’Assomption. Éducation (collèges), presse (Le Pèlerin, puis La Croix), pèlerinages (le Pèlerinage National de Lourdes), œuvres sociales, seront de façon durable les lieux d’incarnation de ce projet.

Quand Emmanuel d’Alzon meurt en 1880 à Nîmes, le feu a pris. Son projet demeure d’actualité pour ceux et celles qui vivent de son esprit : Religieuses de l'Assomption, Augustins de l'Assomption, Petites Sœurs de l'Assomption, Oblates de l'Assomption et Orantes de l'Assomption.

Logo_valpré_chrétien_bleu.jpg
 

Augustins de l'Assomption :

au service du Règne de Dieu

Assomptionnistes, nous sommes des religieux vivants en communauté apostolique. Fidèles à notre fondateur, le père Emmanuel d’Alzon, nous nous proposons avant tout de travailler, par amour du Christ, à l’avènement du règne de Dieu en nous et autour de nous.

Chercheurs de Dieu à l'école de Saint Augustin

Notre fondateur le Père d'Alzon nous a donné Saint Augustin pour Père Spirituel. Ce brillant intellectuel romain, né en 354 dans l'actuelle Algérie, a marqué pendant plus de dix siècles la pensée Occidentale par ses nombreux écrits philosophiques et théologiques : La Cité de Dieu, Les Confessions ou De la Trinité. A la suite d’Ambroise de Milan, Augustin intègre une partie de l’héritage grec et romain au christianisme, en généralisant une lecture allégorique des Écritures.

Mais pour nous, c'est l'Homme de Foi que nous admirons, le chercheur de Dieu qui rentre en dialogue avec le Maître intérieur.

Il nous entraîne sur ce chemin d’intériorité. Pourquoi donc chercher hors de nous celui qui nous est plus intime que nous-mêmes ? La prière nous permet de ramener notre cœur à notre cœur, notre conscience à notre conscience.

Dans un monde marqué par de multiples turbulences et des bruits assourdissants, la voie augustinienne invite, pour commencer, à faire silence. Non pas un silence refuge ou peuplé d’angoisses. Mais un silence plein et habité, sensible à la brise légère, à ce souffle ténu qui traverse nos existences.

Tu nous a faits pour toi Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu'il ne demeure en Toi

Le Royaume de Dieu, notre joie et notre espérance

Un Assomptionniste est prophète du Royaume de Dieu. Le religieux fait mémoire de la fin ultime. Il vit à partir de l’espérance. Il ne peut se satisfaire du « déjà-là du Règne de Dieu ». Il désire ardemment le temps de l’accomplissement et de la transfiguration du monde.

Un Assomptionniste est un veilleur, dans l'attente du Règne de Dieu. Sa patrie est la Jérusalem céleste. « Notre cité se trouve dans les cieux » dit-il avec l’apôtre Paul (Philippiens 3,20). Et les vœux de la vie religieuse se comprennent d’abord dans cette perspective. Par sa vie et ses paroles, ils sont une invitation et parfois une provocation pour tous à servir le Seigneur avec une pureté totale et gratuite, en fidélité avec le pacte d’amour. Il remet en valeur et en mémoire le projet originel de Dieu, projet d'amour et de communion avec l'Homme.

Un Assomptionniste est ouvrier du Royaume de Dieu. Il n’est pas en congé de l’Histoire. Le temps présent est celui de l’Incarnation de l’ultime. Car l’attente est active. C’est pourquoi, il est tellement donné au Royaume que le religieux veut en détecter et en faire grandir la semence dans la vie actuelle par le travail et la mission. Il est jardinier du Royaume.

Logo_valpré_chrétien_vert.jpg
 
Logo_valpré_chrétien_bleu.jpg

Notre Communauté

Notre Dame de Salut
Notre Dame de Salut

"Pour connaître la Sainte Vierge, l’Évangile suffit" P. Emmanuel d'Alzon

press to zoom
tuan_edited
tuan_edited

Fr. Tuan nous vient de Hanoï (Vietnam). Etudiant en théologie, vous le trouverez au piano ou dans ses ouvrages sur Saint Augustin.

press to zoom
Fr. Régis Grosperrin
Fr. Régis Grosperrin

Professeur de Lettres et aumônier d'un établissement catholique, il ne jure que par le soleil, les cigales et Notre-Dame de la Garde...Eh oui : Fr. Régis est Marseillais !

press to zoom
Notre Famille Religieuse
Notre Famille Religieuse

Augustins de l'Assomption, artisans du Règne de Dieu depuis 175 ans !

press to zoom
Fr. Rémi-Clovis Kientega
Fr. Rémi-Clovis Kientega

Burkinabais, Fr. Rémi-Clovis porte bien les valeurs d'intégrité de son peuple. Diacre et aumônier scout, il est toujours prêt !

press to zoom
Champaigne,_Philippe_de_-_Saint_Augustin
Champaigne,_Philippe_de_-_Saint_Augustin

"Reviens à ton cœur et de là va à Dieu"

press to zoom
Fr. Arnaud Alibert
Fr. Arnaud Alibert

Le Fr. Arnaud Alibert est le supérieur de la communauté de Valpré. Aumônier de l'Université Catholique de Lyon, il est diplômé d'économie...mais jamais avare en humour

press to zoom
Fr. Claude Maréchal
Fr. Claude Maréchal

Fr Claude est le Bibliothécaire de la communauté. Mais avant cela, il a été Supérieur Général de notre congrégation. Les anecdotes insolites seront partagées bien volontiers.

press to zoom