top of page

Méditation pour le Dimanche des Rameaux


L'ânon de Jérusalem, homélie de St François de Sales pour le Dimanche des Rameaux


L'entrée de Jésus à Jérusalem par Giotto (détail) © Wikipedia


"Pourquoi le Seigneur choisit de monter un ânon ? La première raison fut l'humilité ; car l'âne est un animal qui est véritablement lourd, pesant et paresseux ; néanmoins il a aussi cette propriété d'être grandement humble. Il n'a point d'orgueil ni de vanité. [...] Notre Seigneur parce qu'étant grandement amoureux de l'humilité et de la bassesse, nul ne peut lui servir de monture que s'il est humble. Dieu habite et se repose que dans le cœur humble et simple ; c’est pourquoi, voulant montrer cette vertu, il a choisi cette bassesse et humilité pour le jour de son triomphe.


La deuxième, c'est la patience ; car cet animal, comme il est humble, est aussi grandement patient, d'autant qu'il accepte qu'on le batte et le maltraite, sans que pour autant il n'en oublie jamais sa crèche. [...] Notre Seigneur a tant aimé cette vertu qu'il a voulu se rendre un miroir et un exemple ; car il a souffert avec une patience invincible d’être battu et maltraité, il a supporté tant de blasphèmes, tant de calomnies sans dire mot.


Le troisième motif fut parce que cet animal est obéis­sant et se laisse charger comme on veut et autant que l’on veut, sans répugnance et sans secouer en aucune manière le fardeau qu’on lui met dessus. Certes, notre divin Maître est tellement amoureux de l’obéissance et souplesse qu’il a voulu lui-même nous en donner l’exemple: il a porté le pesant fardeau de nos iniquités et de nos péchés.



Qui est Saint François de Sales ?

François de Sales est né en 1567 en Haute-Savoie. Issu d'une famille noble de Savoie, il consacre sa vie à Dieu. Il étudie les humanités et le droit à Paris puis à Padoue, avant d'être ordonné prêtre en 1593 alors que les débats et les combats de la Réforme protestante font rage. Prédicateur infatigable, témoin de la bonté de Dieu, il s'illustre par son zèle apostolique et sa prédication miséricordieuse auprès des calvinistes du Chablais qui reviennent dans l'Eglise Catholique. Ordonné évêque de Genève, aux mains des partisans de Calvin, il poursuit sa mission depuis Annecy, aidé par Jeanne de Chantal avec qui il fonde l'une des premières congrégations féminines apostoliques, la Visitation. Il meurt en 1622 à Lyon. Il est nommé Docteur de l'Eglise, docteur de l'Amour divin, et patron des journalistes et de la Chapelle de Valpré dont le portrait vous accueille.







Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page