Rechercher
  • Arnaud, aa

La persécution des prophètes: fatalité biblique?

Mis à jour : 4 avr. 2020

Réflexion à partir du livre de Jérémie 11, 18-20.

Cet article du Père Yves Plunian nous aide à entrer dans la compréhension de l’arrière-fond de l’histoire des prophètes persécutés sur lequel va s’écrire la Passion de Jésus

Anatoth (aujourd'hui Anata) était une bourgade à quelque cinq kilomètres au nord-est de Jérusalem. Jérémie y souffre une douloureuse persécution de la part de ses concitoyens. Il s'en entretient avec son Dieu : « Seigneur, tu m'as fait savoir, et maintenant je le sais, tu m'as fait voir leurs manœuvres. Moi, j'étais comme un agneau docile qu'on emmène à l'abattoir, et je ne savais pas qu'ils montaient un complot contre moi. Ils disaient : «Coupons l'arbre à la racine, retranchons-le de la terre des vivants, afin qu'on oublie jusqu'à son nom !»


Que s'est-il passé ? Pourquoi cette agressivité contre Jérémie ? En 622 av. J.C., lors de travaux entrepris dans le Temple de Jérusalem sur ordre du roi Josias, est découvert le « Livre de la Loi », un code législatif (cf. Dt 12-26). Josias aussitôt décrète, dans son royaume de Juda, une grande réforme religieuse en application de ces lois : purification du Temple, destruction des sanctuaires de Baal et autres divinités païennes. Jérémie se met avec ardeur au service de la réforme avec cette destruction des sanctuaires païens de sa ville et sa région. Il ne lui en fallut pas plus pour s'aliéner ses concitoyens. Recru d''épreuve, le prophète en vient à de nouveaux épanchements de confiance qu'il adresse à son Dieu et et qu'il écrit ....: « Seigneur de l'univers, toi qui juges avec justice…, fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c'est à toi que j'ai remis ma cause ! »


L'expérience personnelle de Jérémie inspirera un autre prophète après lui : la figure du mystérieux Serviteur de Yahvé, dans le livre d'Isaïe (4ème Chant, Is 52, 13 – 53, 12) prendra des traits de Jérémie persécuté : « Le Serviteur, dit Isaïe, a été maltraité, mais il se soumettait et n'ouvrait pas la bouche, pareil à un agneau qu'on porte à la tuerie...Il a été retranché de la terre des vivants, en compagnie des pécheurs qui sont frappés. » (Is 53, 7)

De cette figure de Jérémie, la postérité recevra un riche héritage.


D'abord, une lumière sur le mystère du Ressuscité.

Il ne suffit pas aux premiers disciples d'avoir vu vivant le Crucifié. Il fallait encore lever un doute : les événements de la Passion restent un scandale : Comment, avec Dieu le Tout-Puissant, cet Innocent crucifié ? C'est à la lumière de ces prophètes – Jérémie, Isaîe...- que le scandale est disipé. Les disciples ont compris qu'en ces écrits était prophétiquement annoncée la Passion de Jésus.Dès lors, ils comprennent aussi que cette Passion et cette mort ignominieuse – si scandaleuses à leurs yeux - entraient en fait dans le plan de Dieu pour le salut de toute l'humanité.


Et de Jérémie viendra aussi une autre lumière, à la fois, sur Dieu et sur l'existence chrétienne.

Le Dieu de la foi est confessé comme le défenseur des persécutés, des pauvres dépouillés de leurs droits, hier comme aujourd'hui : « Seigneur de l'univers, toi qui juges avec justice…, c'est à toi que j'ai remis ma cause ! ». Et ce Dieu est un Dieu de miséricorde. L'événement de Jérémie appellera encore une réflexion vers le pardon Jérémie a prié : « Fais-moi voir la revanche que tu leur infligeras » Jérémie est de son temps : la justice de Dieu est rétributive, comme celle des hommes : elle punit et elle récompense. Plus tard, dans le judaïsme, les sages approfondiront la pensée. Ben Sira (2e siècle av J C) appelle le croyant à pardonner, s'il veut que Dieu lui pardonne (cf Si 27,30– 28,7). Un autre sage (1er siècle av JC) lui conseille de prendre pour modèle, dans ses jugements, la miséricorde de Dieu (cf Sg 12, 19.22). Jésus révèle, en une autre prière, l'inouïe nouveauté : «Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font ! » En Dieu, il n'est pas d'opposition entre les exigences de la justice et les vœux de l'Amour infini.

P. Yves Plunian

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout