top of page

Jour 4 de la Neuvaine à l'Esprit Saint : L'Esprit dans la vie de l'Eglise



Signe de Croix

Je prends quelques instants de silence. Je respire profondément et m'installe confortablement. Je peux allumer une bougie devant une icône, une image ou une croix qui soutiendra ma prière.

Je fais le signe de Croix.


Chant méditatif


Actes des Apôtres, chapitre 2, versets 1 à 11

Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux.

Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit.


Or, il y avait, résidant à Jérusalem, des Juifs religieux, venant de toutes les nations sous le ciel. Lorsque ceux-ci entendirent la voix qui retentissait, ils se rassemblèrent en foule. Ils étaient en pleine confusion parce que chacun d’eux entendait dans son propre dialecte ceux qui parlaient.


Dans la stupéfaction et l’émerveillement, ils disaient : « Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans son propre dialecte, sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée et de la Cappadoce, de la province du Pont et de celle d’Asie, de la Phrygie et de la Pamphylie, de l’Égypte et des contrées de Libye proches de Cyrène, Romains de passage, Juifs de naissance et convertis, Crétois et Arabes, tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu. »


Catéchèse

Tout au long du Temps pascal, nous lisons les Actes des Apôtres.

  • Serions-nous capables de nous souvenir des textes lus ces derniers dimanches ?

  • Quels en sont les protagonistes ? Que font-ils ? où cela se passe-t-il ?

Jeudi de l'Ascension nous avons lu le dernier échange entre Jésus et les apôtres avant qu'il ne soit enlevé au ciel : Ac 1, 4-5 et 8

Il déclara : « Cette promesse, vous l'avez entendue de ma bouche : alors que Jean a baptisé avec l'eau, vous, c'est dans l'Esprit Saint que vous serez baptisés d'ici peu de jours (…). Mais vous allez recevoir une force quand le Saint-Esprit viendra sur vous ; vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. »


Le dimanche suivant, nous voyons les apôtres attendre, ensemble, la réalisation de la promesse de Jésus. Ac 1, 14

Tous, d'un même cœur, étaient assidus à la prière, avec des femmes, avec Marie la mère de Jésus, et avec ses frères.

Et à la Pentecôte nous lirons le récit de l'envoi de l'Esprit : Ac 2, 2-4 et 11

Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu'on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux. Tous furent remplis d'Esprit Saint : ils se mirent à parler en d'autres langues, et chacun s'exprimait selon le don de l'Esprit. (…) Tous nous les entendons parler dans nos langues des merveilles de Dieu.

  • Que ces textes nous disent-ils de Jésus ? de l'Esprit ? des Apôtres et de leur mission ?

Depuis Pâques, nous avons vu la première communauté chrétienne, unie dans la prière et la communion fraternelle, enseignant, partageant les biens, grandissant, découvrant les difficultés et la nécessité de s'organiser, persécutée avec le martyre d'Étienne, dispersée avec Philippe en Samarie, accueillant même des Samaritains ! … Et dans toutes ces étapes, l'Esprit saint est présent, agissant auprès de la communauté comme auprès des auditeurs. Il est reconnu comme donné au baptême et par l'imposition des mains. Le baptême pour le pardon des péchés étant la porte d'entrée dans la vie avec le Christ ressuscité. Vous pourrez prendre le temps de relire ces différents passages. (Actes des Apôtres 2, 42-47 ; 2,14.22b-33 ;2, 14.36-41 ; 6,1-7 ; 8,5-8.14-17)


EVANGELII GAUDIUM, La joie de l'Évangile, Pape François


EG 259. Évangélisateurs avec esprit veut dire évangélisateurs qui s'ouvrent sans crainte à l'action de l'Esprit Saint. À la Pentecôte, l'Esprit fait sortir d'eux-mêmes les Apôtres et les transforme en annonciateurs des grandeurs de Dieu, que chacun commence à comprendre dans sa propre langue. L'Esprit Saint, de plus, infuse la force pour annoncer la nouveauté de l'Évangile avec audace, (parresia), à voix haute, en tout temps et en tout lieu, même à contre-courant. Invoquons-le aujourd'hui, en nous appuyant sur la prière sans laquelle toute action court le risque de rester vaine, et l'annonce, au final, de manquer d'âme. Jésus veut des évangélisateurs qui annoncent la Bonne Nouvelle non seulement avec des paroles, mais surtout avec leur vie transfigurée par la présence de Dieu.

  • En ces jours qui préparent la fête de la Pentecôte, que voudrions-nous demander à l'Esprit, pour nous, pour l'Église ?

Invocation à l'Esprit Saint

​Viens en nous, Esprit Créateur

Visite les âmes des tiens ;

Emplis de la grâce d'en haut

Les cœurs qui sont tes créatures.

Mets ta lumière en nos esprits,

Répands ton amour en nos cœurs,

Et que ta force sans déclin

Tire nos corps de leur faiblesse.

Toi qu'on appelle Conseiller

Don du Seigneur de Majesté,

Source vive, feu, Charité

Toi qui es onction spirituelle,

Repousse l'adversaire au loin ;

Sans tarder donne-nous la paix ;

Ouvre devant nous le chemin :

Que nous évitions toute faute !

Toi le Donateur aux sept Dons,

Puissance de la main de Dieu,

Toi que le Père avait promis,

Qui fais jaillir notre louange,

Fais-nous connaître Dieu le Père,

Fais-nous apprendre aussi le Fils

Et croire en tout temps que tu es

L'unique Esprit de l'un et l'autre.

Temps de silence


Notre Père


Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page