top of page

Comment j’ai vécu cette récollection de Carême sur le thème de la conversion ?


Ces deux jours ont été pour moi : une occasion de pose, un moment de rencontres fraternelles, de réflexions et aussi un moment de méditation pour faire relecture de la présence du Seigneur sur mon chemin.

• Une occasion de pose car partager le rythme de la communauté assomptionniste (offices, messes, repas, repos…), nous fait sortir de notre quotidien et nous dispose à recevoir.

• Il y a eu des temps de rencontres fraternelles et des moments de partages. Des petits groupes de six personnes ont été constitués. Nous nous sommes réunis à trois reprises pour des échanges d’une heure. Ces échanges ont été des témoignages de conversions.

• Il y a eu deux enseignements. Ils ont porté sur : la conversion dans l’Ancien Testament puis la conversion dans le Nouveau Testament. La conversion comme un retour vers Dieu, un retour à son alliance puis la conversion comme une métanoïa, quelque chose à changer pour aller de l’avant.

• Il y a eu des temps de méditation. J’ai repensé à un événement tout simple, un travail de bricolage, le jour précédant la retraite. Ce travail consistait à réparer un interphone, un petit service que je pensais simple et rapide. Finalement, face aux difficultés, je décide derenoncer. En rangeant mon matériel, je commence par me dire : « mes amis vont trouver que je suis un bien mauvais bricoleur » puis je retrouve la paix. Il me vient un chant de louange « Bénis le Seigneur ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits… » et je chante dans cette maison vide. Il me vient alors une idée, la solution est bonne et je termine le chantier. Expérimenter que le Seigneur est avec moi, à chaque instant, c’est pour moi un chemin de conversion. En quittant cette maison, j’aurais pu me dire un peu orgueilleux : « Super, je maîtrise la domotique » et au lieu de cela j’ai dit « Merci Seigneur d’avoir été présent à mes côtés ».


Raoul 


Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page